(60 ans de Fritschi) Interview de Stefan Ibach, directeur

Avec une part de marché importante, la maison Fritschi établie à Reichenbach dans le Kandertal en Suisse occupe un rôle incontesté parmi les fabricants de fixations de ski de randonnée. La société souffle ses 60 bougies cette saison, une bonne occasion de leur poser quelques questions sur l’histoire de l’entreprise et sur leur vision du ski de rando.

Comment est né Fritschi ? Quelle est l’histoire de la société ?

Depuis sa création il y a 60 ans, la maison Fritschi porte la forte empreinte d’un entrepreneur visionnaire, animé par un formidable esprit d’innovation. A 27 ans déjà, Albert Fritschi a opté pour l’indépendance économique et ouvert un atelier mécanique à Reichenbach, dans le canton de Berne. Originaire de la commune argovienne de Teufenthal, ce fils de paysan a effectué son apprentissage auprès de la maison Injecta établie dans la même localité. A l’issue de sa formation, il a réuni de premières expériences professionnelles en Suisse romande et à Milan avant de s’établir à Kandergrund afin de diriger la maison Wandlfuh AG. Dès la fondation de sa propre entreprise, ce mécanicien de précision doté d’un vif talent de communication a orienté son activité vers la construction de prototypes et le développement de machines-outils pour la confection des paliers utilisés dans l’industrie horlogère.

Après l’emménagement en 1966 dans un bâtiment flambant neuf, Albert Fritschi a agrandi son outil de production. Outre la fabrication des fixations de ski Gertsch, l’entreprise réalisait également des machines à plier les journaux ainsi que des tables à dessin. En 1972, ses effectifs atteignent 65 personnes.A partir de sa célèbre table à dessin, Albert Fritschi a développé au cours des années 1970 une vaste gamme d’équipements pour les dessinateurs. Avant l’ère de l’informatique et des plotters (imprimantes de grandes dimensions), les installations de dessin représentaient un instrument indispensable à tout constructeur. Grâce à la qualité de ses réalisations mécanique de précision, la maison Fritschi est parvenue à s’imposer durablement dans ce segment. La médaille d’argent décernée en 1979 par le salon des inventeurs à la table à dessin Fritschi atteste d’une belle réussite dans ce domaine.

Avec les mêmes exigences de qualité, Fritschi a fabriqué dès 1966 les premières fixations à plaque Gertsch. Cette commande ponctuelle s’est progressivement transformée en un champ d’activités aux vastes perspectives d’avenir. En 1979, Fritschi a racheté les droits de fabrication et de commercialisation ainsi que les brevets pour les fixations de ski Gertsch. Andreas Fritschi, le fils aîné d’Albert qui avait suivi une formation de technicien ETS, a immédiatement décelé le potentiel des fixations de randonnée. Avec son frère Christian, responsable de la partie commerciale, ils se sont penchés plus profondément sur les diverses possibilités de perfectionnement. Conduites sous la bénédiction paternelle, ces réflexions ont donné naissance à une nouvelle fixation, à la fois plus légère, plus stable et plus sûre. En 1984, l’armée suisse a récompensé leurs efforts en passant une première grande commande pour les nouvelles fixations pour ski de randonnée Fritschi. De 1984 à 1989, le constructeur a livré non moins de 70000 paires de fixations de randonnée aux troupes helvétiques. Ce beau résultat a représenté pour Albert Fritschi l’une des plus belles reconnaissances d’une vie professionnelle bien remplie. Avec  le recul de l’histoire, il ne s’agissait cependant là que d’un premier pas sur la voie de la fixation parfaite pour « a perfect day ». Parallèlement au ski de randonnée, Fritschi a investi dans la mise au point de fixations pour d’autres disciplines de glisse, à l’exemple du snowboard. Leur modèle présenté en 1986 a connu un succès fulgurant. Les frères Fritschi étaient désormais confrontés à un choix stratégique : la concentration dans le domaine du snowboard ou le développement d’une nouvelle fixation pour le ski de randonnée. Andreas et Christian ont choisi la seconde variante.

Depuis 1981, Fritschi expose régulièrement à l’ISPO, le salon international des articles de sport qui se tient à Munich. C’est là que sur un modeste stand de cinq mètres sur trois à peine équipé d’une petite table, que Christian Fritschi a présenté la fixation Tour FT 88 placée sous le mot d’ordre «La fixation de randonnée pour le skieur attentif à sa sécurité ».

Le saut technologique est intervenu en 1995 avec la « Diamir » – en français « le Roi de la montagne » – qui illustre une nouvelle génération de fixations plus légères, mais aussi plus sûres et plus simples à utiliser. Avec sa construction entièrement inédite le principe « génialement simple – simplement génial », le modèle Diamir a incarné une révolution dans la conception des fixations de randonnée. Avec la Diamir, Fritschi s’est rapidement imposé sur le marché et s’est assuré avec une aisance  déconcertante le rôle de leader parmi les fabricants de fixations de randonnée. La croissance provoquée par le succès de cette nouveauté a ouvert la voie en l’an 2000 la construction d’un nouveau bâtiment sur la rue principale de Reichenbach, qui a permis de réunir sous un même toît la production, le stockage, la recherche et la vente.

Où sont fabriquées les fixations actuellement ? 

Des mains habiles assemblent chacune des pièces comme dans une manufacture pour en faire des produits de haute qualité chez nous à Reichenbach en Suisse. Toutes les pièces, réalisées en matières plastiques renforcées et en métaux de pointe, sont aussi produites en Suisse par des producteurs pointus.

Comment faites vous pour rester concurrentielle avec une production et un développement entièrement suisse ?

Fritschi à Reichenbach est un bel exemple d’une Suisse compétitive, capable de s’imposer sur les marchés internationaux. Pour ses fournisseurs, Fritschi mise sur des entreprises suisses. Avec un système de gestion sans gaspillage, les produits helvétiques sont parfaitement compétitifs. Des structures légères fondées sur le travail d’équipe, des voies hiérarchiques simples et des processus de fabrication efficaces qui reposent sur des instruments modernes permettent de proposer des produits high-tech à des prix concurrentiels sur les divers marchés d’exportation. Dans le monde entier, les clients bénéficient d’une distribution orientée vers les consommateurs et d’un service de haute qualité assuré par des partenaires spécialement formés dans 32 pays. Des procédures d’assurance qualité perfectionnées offrent la garantie que les fixations répondent également aux attentes élevées des sportifs extrêmes. La Corporate Communication avec son identité visuelle caractéristique et un harmonieux mélange, aux proportions variables, entre publicité, promotion des ventes et événements sur le terrain prend en considération les particularités régionales. Cette formule permet à l’entreprise de promouvoir les fixations Diamir de manière concrète et séduisante, malgré les inévitables contraintes budgétaires.

Qu’il soit question de perfectionner des constructions existantes ou de mettre au point de nouvelles fixations, une culture d’entreprise a vu le jour à partir de valeurs communes. Dans le site de production ultramoderne situé le long de la voie de chemin de fer qui relie Spiez à Kandersteg et, dans une perspective plus large, de Berne à Milan, cette entente entre les collaborateurs sert à définir des opérations de travail efficaces. Chacun est convié en tout à temps à réfléchir aux possibilités d’innovation et à faire part de ses idées.

Une participation active et des échanges ouverts constituent une règle intangible dans l’entreprise : c’est la seule manière de susciter l’engagement et la motivation de nos collaborateurs. Elle se traduit par une efficacité exceptionnelle qui nous permet de compenser nos coûts de production élevés.

Quel est le cycle de développement et de fabrication d’une nouvelle fixation chez vous ?

Le cycle dure plusieurs années et varie fortement. Par exemple le développement incluant une technologie complètement nouvelle comme un déclenchement latéral avec une grande élasticité a pris beaucoup plus de temps. Avec 166 composants, la complexité des fixations Fritsch atteint désormais celle d’un mouvement de chronographe mécanique. L’ensemble des pièces sont confectionnées dans une large gamme de matériaux, parmi lesquels l’aluminium, des matières synthétiques et l’acier inoxydable. Le montage s’effectue dans une succession d’étapes minutieusement définies. Il est suivi par le test individuel du système pour chaque fixation. La priorité absolue s’attache naturellement à la sécurité de fonctionnement, aussi tous les modèles remplissent les exigences posées par les normes DIN et ISO. La formule du succès pour les produits Fritschi repose sur l’ingéniosité de leur conception. Elle est le fruit de contrôles successifs des nouvelles idées longuement testées en DAO (Dessin Assisté par Ordinateur) et dans la pratique. A l’issue des recherches en laboratoire, chaque produit est testé personnellement par Andreas Fritschi et Stefan Ibach. La phase de test dans la neige pour les prototypes, qui se déroule en altitude sur 100000 mètres de dénivelé au minimum, donne de précieux renseignements sur la fiabilité de la structure. Lors de chaque développement, Andreas Fritschi se souvient des paroles de son père, qui se renseignait régulièrement « Häbet das? » (Est-ce ça tient ?). Pour cet homme de terrain, une construction simple et solide a toujours représenté l’objectif à atteindre.

Comment sont distribuées les fixations Fritschi dans le monde ?

Par des distributeurs spécialisés, comme par exemple Nic Impex en France, le fabricant de l’Arva, avec lesquelles nous soignons un partenariat depuis de nombreuses d’années. Les fixations sont distribuées aux revendeurs spécialisée dans 32 marchés. Sous un angle statistique, Fritschi est un producteur spécialisé qui s’est imposé à l’échelle internationale dans un créneau particulier. Toutefois, ce marché est loin d’être insignifiant : il comprend l’ensemble des contrées où les hommes s’adonnent à la pratique du ski, des Alpes aux Andes, sans oublier les nouvelles régions en plein essor dans les Tatras, le Caucase, l’Himalaya et les montagnes Rocheuses. La formidable prouesse de Fritschi a consisté à devenir un partenaire de toute confiance pour les adeptes du ski de randonnée à travers la planète entière. Il est vrai qu’avec une production destinée à 85% à l’exportation, il pouvait difficilement en être autrement. De nos jours, les fixations Fritschi demeurent un choix évident pour les équipements militaires. Egalement, l’armée française a passé commande de fixations de la marque bernoise pour ses chasseurs alpins de l’infanterie de montagne. Et, il y a quelques décennies, les achats de l’armée suisse ont favorisé la croissance de Fritschi et contribué à forger son exceptionnelle renommée.

Les marques proposent de plus en plus de produits “éco responsable”, comment se positionne Fritschi là-dessus et comment voyez-vous l’avenir ?

Il est primordial pour le futur que les entreprise se basent sur un modèle « éco responsable » mais d’y inclure en même temps la durabilité et la responsabilité sociale.  Nous sommes sur cette ligne déjà depuis des années et cela fait parti de l’ADN Fritschi.  Depuis toujours, la durabilité est un élément ancré dans la culture d’entreprise de Fritschi qui accompagne, jour après jour, le travail de toute l’équipe. La préservation des ressources est vécue dès le stade du développement. La conception et le choix des matériaux sont axés sur la maximisation de la vie utile. Issus de la transformation écologique de plastiques high-tech et de métaux de haute qualité, tous les composants sont fabriqués en Suisse. Après leur montage à Reichenbach, nos produits de qualité sont conditionnés dans des cartons recyclables provenant également de Suisse. Les fixations innovantes Fritschi répondent aux attentes réelles des randonneurs à ski et sont faites pour durer. Si elles présentent un défaut, ce qui est très improbable, elles peuvent être réparées. Les pièces détachées nécessaires sont encore disponibles pendant une très longue période au terme de leur dernière saison de vente en magasin. Dans tous les secteurs de l’entreprise, Fritschi pratique depuis toujours une gestion raisonnée des ressources. Les matières devenues inutilisables sont recyclées ou éliminées dans le respect de l’environnement. Les produits sont emballés dans des emballages compacts en carton revalorisable. Pour Fritschi, la qualité des conditions de travail, la sécurité au travail et la couverture sociale sont également primordiaux, tout comme l’écoute des besoins individuels et la délégation de responsabilités au niveau de tous les postes.

Quels sont les principaux modèles qui ont fait évoluer la marque ?

En 1995, avec sa légendaire Diamir Titanal, Fritschi a intégré la sécurité à une fixation de randonnée légère avec une meilleure ergonomie et ainsi qu’un transfert des forces comme sur une fixation de ski alpin. C’était révolutionnaire à l’époque et cela à contribuer à rendre le ski de rando plus orientée descente, plus spécialement avec le modèle Diamir Freeride. En 2013, Fritschi sur lance dans les fixations à inserts avec la Vipec munis d’un déclenchement latéral à l’avant. Malgré quelques soucis de jeunesse, ce modèle donne une bonne base à la marque pour développer d’autres fixations et améliorer ceux existants. Ensuite en 2016, avec la talonnière de ski alpin de la Tecton, Fritschi garde sa ligne de conduite et dote les fixations à inserts d’encore plus de sécurité avec des caractéristiques qui permettent de maximiser les performances en descente.

Combien de personnes travailles chez Fritschi et quels sont les principaux services ?

Notre équipe compte en ce moment environs 40 personnes.

Avez-vous des ambassadeurs et comment travaillez-vous avec eux ?

Bien sûr. Ils sont important pour nous. D’un côté nous comptons sur des écoles de montagnes et d’autre part sur des guides de haute montagnes ou des athlètes. En France, Thibaud Duchosal est par exemple un de nos athlètes.

Quels produits vendez-vous le plus ? Les fixations de la catégorie “certifiée” (Tecton, Vipec) ou les autres (Xenic) ?

Nous les vendons dans les mêmes proportions. Chaque modèle répond à un besoin différent. Il faut cependant préciser que nous ne certifions plus nos fixations. Le sujet de la certification et très technique et complexe. Les normes existantes ont été établis pour des fixations de ski alpin qui ne correspondent pas totalement à notre sens à la pratique du ski de rando et aux fixations à inserts. Les fixations à inserts de Fritschi remplissent sur le fond les exigences d’une certification comme une vérification des valeurs de déclenchement sur un banc d’essai.

Vous ne proposez pas de fixations “compétition”, pourquoi ?

Il s’agit d’un segment spécifique avec des besoins spécifiques. Le poids ultra léger est déterminant. Dans cette catégorie de poids, il n’est techniquement pas possible d’intégrer des fonctions de sécurité. Chez Fritschi la sécurité a toujours la priorité. C’est pourquoi « l’ultra léger » n’est pas compatible avec notre philosophie.

Quelles sont les projets en cours et comment voyez-vous l’évolution des fixations de rando dans les années à venir ?

Je parlerai volontiers des projets quand ils seront assez avancé…Pour les années à venir nous anticipons une augmentation des besoins. Fritschi envisage l’avenir avec confiance et entend bien conserver sa place par des innovations décisives mises au point dans son site de production de Reichenbach. Le sport pratiqué en pleine nature représente une merveilleuse expérience qui ne cesse de rencontrer un écho toujours plus large.

NOS TESTS FIXATIONS FRITSCHI

Fritschi Xenic 10

La légèreté, le chaussage facile et la manipulation aisée font de la Fritschi Xenic 10 le compagnon éminemment agile dans les randonnées à ski sur…
Lire la suite

Ajouter un commentaire