publicité

Alpes du nord : à l’affût du moment propice

POURQUOI FAIRE COMPLIQUÉ QUAND ON PEUT FAIRE SIMPLE ? Pourquoi ne pas se contenter des grandes « classiques » qui sont souvent en condition comme la traversée des Aiguilles Crochues (Aiguilles Rouges), la Tournette (Aravis) ou le Grand Pic de la Lauzière (Lauzière) ? La sur fréquentation a même parfois du bon : elle brasse la neige régulièrement et augmente la chance d’être secouru (si vous avez la chance de ne pas être enseveli par une avalanche déclenchée par … d’autres skieurs). Bref, pourquoi attendre parfois des mois voire des années avant de s’élancer dans ces quelques pentes rarement en condition ? Peut-être parce qu’elles réservent des sensations un peu spéciales, une ambiance hors du commun, un brin d’aventure …
Il y a un peu de tout dans les itinéraires rarement en condition mais parfois aussi de bonnes surprises. Laissons de côté les pentes excessivement avalancheuses, les parcours forestiers nécessitants une « très grosse » neige pour devenir praticables, et les voies extrêmes qui requièrent un enneigement exceptionnel qui ne se rencontre parfois qu’une fois par an ou par décennie. Intéressons-nous plutôt aux itinéraires à la portée de tous les skieurs un tantinet opportunistes et prêts à suivre l’évolution des conditions d’enneigement tout au long de la saison… [téléchargez le numéro pour lire la suite]

COMPLEMENT WEB
Photos, vidéos, trace GPS, cartes...
Accédez à un contenu complémentaire en entrant le code présent dans le magazine à la fin de l’article :

APERÇU DU COMPLEMENT