International Free Ride Film Festival : RDV à Capvern 20-22/10

Retour à l’authenticité pour la 17ème édition de l’International Free Ride Film Festival.

L’équipe de Bruno Delaye, fondateur et organisateur du festival, s’installe aux portes des Baronnies, dans la station thermale intimiste de Capvern-les-Bains. Avec sa salle de cinéma Agnès Varda et son centre de balnéo l’Édenvik, ce petit village non loin des stations de ski, va redonner le cachet authentique et chaleureux de l’IFRFF.

L’International Free Ride Film Festival s’est construit autour d’une ambition forte : faire reconnaître et découvrir à un plus large public la qualité artistique des films de ski et snowboard. En 17 ans, ce festival s’est progressivement imposé comme tel, un événement culturel et artistique à part entière. La qualité des films sélectionnés, proposant un panorama international des plus belles images du genre, en a fait un rendez-vous incontournable. Les projections gratuites permettent d’ouvrir cet univers du freeride, frissonnant et confidentiel, à tous. Une vingtaine de films en compétition, courts et longs métrages, défileront sur l’écran pour sept prix décernés par un jury d’exception.

Tout au long du week-end, un village ouvert au public avec des stands de ski, une exposition photo et un coin gourmand, pour se restaurer avec des produits locaux.

Le côté insolite : la projection du vendredi soir, au centre balnéo l’Édenvik, du film Upurkushun. On regarde le film confortablement installé dans les eaux chaudes à 33°C, en buvant une coupe de champagne. Deux séances à 19h15 et 20h15, tarif unique 8€.

Le programme en détail : https://www.festival-freeride.com/

Le jury :

POLO DE LE RUE – président du jury. Athlète incontournable du monde du snowboard, Paul-Henri se retrouve à trois reprises sur la ligne de départ des JO d’hiver. En 2006, il décroche le bronze à Turin en snowboardcross. Sa « plus grande victoire personnelle » sera sa 4ème place aux Jeux de Sotchi en 2014, quelques mois après un grave accident. Aujourd’hui, ce Pyrénéen de Saint-Lary partage son expérience sportive et personnelle à travers de nombreuses conférences.

DAVID SILVA, américain, pionnier du snurfer aux États-Unis, ancêtre du snowboard, sur les planches depuis plus de 60 ans.

PIERRE FRECHOU, français,caméraman et réalisateur dans l’univers de la glisse.

MARION PUJO-VALENTIN, pyrénéenne, originaire de la vallée d’Aure, snowboardeuse professionnelle. FRANÇOIS LASCORZ, pyrénéen,ancien entraîneur en Pro D2 du Tarbes Pyrénées Rugby. Directeur de Bigorra Events, société évènementiel sportif.

PASCAL SANCHO, pyrénéen, auteur-conférencier. 30 ans de carrière au sein de l’unité de montagne de la Police nationale et guide de haute montagne.

WILLIAM COCHET, pyrénéen, freerider pro depuis plus de 10 ans.

MIRTE VAN DIJK, hollandaise, photographe, éditrice et snowboardeuse. SEB JAM, réalisateur, caméraman et snowboarder.

Interview de Bruno Delaye, fondateur et organisateur du festival

Une présentation de vous et du festival en quelques mots ? Passionné de cinéma, je suis allé à Cannes dans les années 90 et j’imaginais la même chose pour les films de glisse. J’ai commencé par le Festival du Film de Surf en 2004 et deux ans après, j’ai dupliqué la même chose sur le ski et le snow. À la montagne, j’ai été le premier au monde à faire ça. Des éditions à Saint-Lary, Cauterets, Tarbes et très heureux d’arriver à Capvern-les-Bains pour retrouver une dimension plus humaine, intismite et chaleureuse. Ce territoire des Baronnies est superbe, il faut le mettre en valeur. De retrouver cette proximité dans ce petit village et cette station thermale un peu oubliés, avec son cinéma et sa balnéo, je trouve ça génial.

Pourquoi cette volonté de conserver ce festival dans les Pyrénées ?

On m’a proposé d’aller dans les Alpes dès la première édition. Mais je suis Toulousain d’origine, j’ai appris à skier dans les Pyrénées… À cette époque, il y avait une rare concentration de la glisse dans le Sud-Ouest. Les meilleurs snowboarders du monde, depuis des générations, sont pyrénéens. Mathieu Crépel, les frères De Le Rue, ont fait non seulement évoluer leur sport et ont gagné des titres mondieux. C’est monstrueux. Et côté skieurs, on a des ambassadeurs comme Jean-Michel Gouadain, Bruno Compagnet, Pierre Hourticq… C’est pour ça que je me bats pour le maintenir dans les Pyrénées. Le festival est gratuit, ici c’est plus un évènement de rencontres qu’un tapis rouge.

Comment se passe la sélection des films ?

J’ai reçu une cinquantaine de films, j’en ai gardé deux Pyrénéens. À une époque, il y avait pas mal de productions pyrénéennes et à côté de ça, il y a de grosses productions nationales et internationales. Plus ça va et plus je m’ouvre à la montagne au sens large. Le film d’ouverture, il est américain et parle plus de la condition humaine et de la quête de ces défis. On a d’autres grosses productions comme Punk, Variety, Free Rider… Tous apportent leur regard et leur sensibilité sur la pratique de la montagne. Avec des niveaux différents, tant par la réalisation que par la pratique. Les films où l’hélicoptère suit le rider me fatiguent maintenant. Le plus important c’est de raconter une histoire, d’avoir un effort d’écriture. C’est ce que je m’attache à retenir dans la sélection.

JEUDI 20 OCTOBRE 2022

17:00 – DROM – Thibault Audouard – Line – 24’30

Embarquez à bord du navire Keep The Line pour découvrir l’incroyable voyage de Jade, Lalo, Quentin, Romain, Tim et Marius partis à la recherche du FRILUFTSLIV. (Passion norvégienne pour la vie au grand air). Une aventure unique à la rencontre de nouvelles cultures, des décors à couper le souffle, et évidemment du ski comme on l’aime : rapide et sauvage. Rigolade garantie avec cette folle équipe, qui vous réserve une incroyable surprise.

17 :40 – ELISABETH – Caroline Tillette – PVS Company – 30’

Hiver 1942, Élisabeth tente de franchir la frontière franco-suisse pour apporter une carte à la poche de résistance de Trient (Suisse). La météo est rude et le brouillard épais. Ne pouvant plus avancer, elle se voit contrainte de passer la nuit dans un refuge qui fait office de douane au sommet du Col de Balme (France). Dans ce huis clos éprouvant, Élisabeth s’efforce tant bien que mal de cacher son identité.

18:20 – UNE HISTOIRE D’ÉCHEC – Alix Papoutsos – Blue Hats – 29’

Un cadre d’exception, une semaine de ride en perspective et une bande de skieurs prêts à en découdre.

Le rêve à portée de main mais tout ne se passe jamais comme prévu.

19:00 – LOST IN GEORGIA – Sébastien Varlet – OPrime Media – 22’

Pourquoi la Géorgie ? Sûrement l’envie de se perdre, de découvrir des nouvelles montagnes. On entend parler depuis quelques années des montagnes du Caucase aux faces incroyables.

Mestia, situé au milieu de géants de 5000M, entre Mont Elbrus (coté russe) et Usbha, a un potentiel encore très peu exploité. L’ambiance du village nous ramène dans le temps, l’hospitalité des locaux est incroyable.

19:30 – PGHM 60 ANS (hors concours) – Office Départemental des Sports des Hautes-Pyrénées – 9’50

Documentaire sur les militaires du Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne de Pierrefitte-Nestalas à l’occasion de leur anniversaire.

21:00 – Ouverture officielle du Festival

21:30 – AU-DELÀ DES SOMMETS – Renan Ozturk & Freddie Wilkinson – Expedition Studios –

96’

Attirés par une vieille photographie en noir et blanc, trois grimpeurs de renom poursuivent l’aventure ultime et nous montrent pourquoi les humains doivent explorer, se dépasser.

VENDREDI 21 OCTOBRE 2022

15:30 – OBJECTIF 2050 (hors concours) – Marc Augey – PVS Company – 52’33

Fred est un amoureux de la nature. Coach de ski, alpiniste, et maintenant guide de haute montagne depuis 25 ans, il arpente chaque recoin des Alpes avec un œil d’expert sur cet environnement qu’il voit évoluer et s’affaiblir. C’est aujourd’hui à travers la photographie qu’il décide de caricaturer l’humain en montagne, en le projetant en 2050.

16:30 – PAKISTAN, LA VALLÉE D’ASTORE (film pyrénéen) – Sylvio Egea – Ski Rando Magazine – 4’30

Nichée juste à l’Est du célèbre Nanga Parbat, la vallée d’Astore est un véritable paradis pour le ski de rando. De petits villages accessibles en voiture sont installés entre 3000 et 3500m et sont autant de points de départs potentiels pour randonner. En hiver et au printemps, la neige s’invite au niveau des habitations et de nombreux sommets entre 4000 et 5000m sont skiables à la journée. Lors de chaque sortie, la vue imprenable sur le Nanga Parbat et ses 8126m rappelle que l’on est bien petit face à l’Himalaya. Et si vous n’en avez pas assez, il est possible de pousser jusqu’à la plaine Deosai, un immense plateau perché à 4000m d’altitude entouré de

montagnes.

16:40 – COMA (film pyrénéen) – Clément Julien – 8’

Suite à une chute à ski Axel est tombé dans le coma. Nous sommes prisonniers avec lui dans ses pensées de skieur.

16:50 – CONSCIENCE LA SÉRIE, UNE VISION DIFFÉRENTE DE LA

PERFORMANCE – Gaëtan Gaudissard & Alex Chambet – 16’07

Après le film « Conscience », Gaëtan Gaudissard, skieur professionnel, continue de rencontrer des athlètes qui pensent autrement. Redéfinir notre imaginaire, interpeller sur notre avenir et changer les codes de nos pratiques. À travers le premier épisode de « Conscience la série » il est parti à la rencontre de Mathieu Schaer, snowboardeur professionnel et spécialiste du freestyle backcountry pour échanger sur sa notion de performance en ski freeride. Et vous vous définiriez comment la performance d’une descente ?

17:10 – THE NOMAD LINES – Yannick Besançon & Tom Baud – Wild Irbis Production – 13’

C’est la rencontre, 2 générations radicalement différentes et pourtant une avennture unique. Rien ne prédestinait la rencontre de Yannick et Tom mais cet hiver aura créé un lien incroyable entre eux et leur aventure au Kazakhstan au printemps aura été in- croyable. Des hauts sommets enneigés du Tian Shan aux steppes et désert du Ka- zakhstan, une odyssée unique en Asie Centrale. Du ski, des rencontres, des souvenirs, unique…

17:25 – PLAISIR FM – Rodrigue Llado & Alex Remonnay – K2 Skis – 13’18

Alex est un skieur, mais aussi l’animateur de sa propre station de radio pirate, Plaisir FM. Il y diffuse ses musiques préférées et parle de son approche « décontractée » du monde. Les auditeurs de sa modeste station de radio ne sont que quelques dizaines mais ils écoutent fidèlement ses messages, qui sont très éloignés du courant dominant et de la société actuelle. Depuis sa petite cabane dans les Alpes, où il a installé son studio, il les invite à profiter des choses simples de la vie : la musique et le ski, qu’il pratique tous les jours. Sa voix guide le film, révélant Alex en train de skier.

17:40 – HILLSIDE PROJECT – David Vladyka – Salomon Snowboard – 12’ 18:00 – FRAGMENTS CHOISIS – Alicia Cenci – Futures Collective – 13’13

Film freeride autour de la conception de proto/board shaping dans l’atelier de Wolle Vyvelt.

Elisabeth combine sa carrière de sportive de haut niveau avec sa vie d’étudiante en

sciences politiques. La politique, elle ne la pratique pas seulement sur les bancs de l’école. A la montagne,

elle est Elisabeth la skieuse, dans la rue, elle est Elisabeth la militante. Elle vit ses deux vies de manière très séparée jusqu’au jour où elle devient championne du monde de freeride et décide de profiter de son titre et de l’attention qu’il suscite pour faire son coming out public.

18:30 – ATLA – Etienne Merel – The Faction Ski Collective – 4’30

La team The Faction Collective se rend à Alta, dans l’Utah, pour une session de freeski de printemps qui réunit tous les styles et toutes les conditions de ski. 18:35 – DREAM BIG – Jérémy Pancras – 6’

La vie peut être difficile pour une petite fille. Heureusement, son imagination peut être une grande évasion de l’ennui de la vie

18:45 – WOLF – Maxime Moulin – Clustr.Films – 4’30

Alors que tout est revenu à la normale, on dirait que l’on a perdu quelque chose. Wolf avec Sam Favret, est l’expression d’un sentiment sur la montagne et le ski.

19:15 & 20:15 – UPURKUSHUN (projection Edenvik) – Maxime Aubry – Aumax Ivresse Films – 50’

Une équipe de huit jeunes français partent en expédition au Pérou pour voyager, découvrir et rider des sommets de haute altitude. Drôle et dynamique, cette équipe se retrouve au milieu des Andes sur certaines des plus belles montagnes du monde. Une aventure humaine portée par le ski, la montagne et le voyage.

21:45 – VARIETY – Simon Morice & Yann Viallet – 19’10

Yan Viallet, jeune Freerider de 20 ans qui aime la compétition, le ski et surtout la

montagne. Le 3 septembre 2021, Yan Viallet, jeune Freerider de 20 ans, apprend la disparition de son ancien coach de ski alpin : Nicolas TRAPPIER. Un réel choc ! Pour surmonter ces moments difficiles, il décide de retourner à la base de son sport : le Ski alpin. Puis, il va découvrir le ski de pente raide. Ce qui lui permettra de s’épanouir pleinement dans sa discipline favorite : le ski Freeride. C’est cette diversité de disciplines que Yan présente dans son premier film : VARIETY.

22:15 – INVISIBLE GROUND – Elias Elhardt – 31’57

Après de tragiques avalanches, des snowboarders professionnels Xavier De Le Rue et Elias Elhardt questionnent profondément leur motivation pour la poursuite potentiellement mortelle de le freeride, auquel ils se sont consacrés. Pendant plusieurs jours dans les montagnes, ils partagent leurs expériences personnelles. En remettant en question les idées irréalistes de contrôle, Invisible Ground se propose d’explorer comment obtenir un équilibre raisonnable entre l’amour de l’aventure et l’exposition au danger.

23:00 – FREE RIDER – Jérôme Tanon – Jérôme Tanon & Victor De Le Rue & Sam Anthamatten – 35’

Une version brute et intime des soi-disant « free riders », mettant en vedette Sam Anthamatten et Victor De Le Rue repoussant de nouvelles limites sur les murs les plus épineux de l’Alaska.

Pourquoi cette délocalisation à Capvern-les-Bains ?

Je suis tombé amoureux de ce village. Après Covid il y avait un côté super apaisant, où il n’y a pas grande monde mais où il y a tout ce qu’il faut. C’est dingue d’imaginer qu’il y a la Fnac. Pour le festival, de ne pas aller d’une vallée à une autre mais de descendre et remonter, ça crée un point de rencontre qui est fort pour moi. J’avais envie de retrouver une petite atmosphère montagne, de tout faire à pied. Des villages comme ça il faut les faire vivre pour ne pas qu’ils s’éteignent.

Les films immanquables du festival ?

Au-delà des sommets, Free Rider, Variety et Nunatak. J’aime bien la fiction Elisabeth aussi. Il y a même un film hors compétition pour les 60 ans du PGHM, tourné par l’Office Départemental des Sports des Hautes-Pyrénées.

SAMEDI 22 OCTOBRE 2022

15:00 – AFRICAN TERRITORY (hors concours) – Julian & Joaquin Azulay – Gauchos del Mar – 110’

Une expédition anthropologique de 22 mois sur le continent africain. Deux frères voyagent dans une ancienne ambulance militaire de 1985, de l’Espagne à l’Afrique du Sud. L’objectif est d’encourager les relations humaines. Les cicatrices laissées par les colonies, les guerres civiles et les inégalités sociales contemporaines, l’instabilité politique et l’exploitation des ressources font de ce continent l’un des plus intenses du monde.


17:00 – LUKMED – Johan Ghio – Aslan Media – 17’06

Oscar et Sébastien, deux freerideurs, ont déjà parcouru de nombreux pays ensemble. Cet hiver, ils ont décidé d’aller en Géorgie, découvrir ses montagnes et sa culture. Sur place, ils font la rencontre d’un guide local, Nick Phaliani. Nick a grandi dans la région de Mestia, il a vu l’implantation des premières stations de ski il y a 10 ans et l’évolution de son village grâce au ski et son tourisme.

17:30 – NUNATAK – William Mermoud – Ubac Images – 35’

En mai 2022, après 3 ans de préparation et de reports dus à la pandémie, une équipe de skieurs passionnés décide de partir en autonomie totale sur la calotte glaciaire à la frontière entre le Canada et l’Alaska, afin de skier pour la première fois certains sommets inexplorés. Dans cet environnement isolé et aux échelles démesurées, ces skieurs amateurs vont vivre l’aventure d’une vie, et faire l’expérience de l’engagement total.

18:15 – LACHYÈ – Florian Bouviet Fournier – 30’43

Entre l’hiver 2020 et l’été 2022, je me suis penché sur les parallèles entre la disparition des vieux langages des vallées, celle des glaciers et la relation des locaux avec ces derniers.

Exploration des jeux d’hivers et de l’harmonie des saisons qui ne tient plus qu’à un fil ; inévitablement, les jeux aussi.

19:00 – PUNK – Sébastien Laugier – Phileas Images – 52’

Une journaliste enquête pour savoir qui se cache derrière les personnages publics que sont le Dark Lord, ou Rancho. Sans jamais l’entendre, on essaye de savoir qui est vraiment Enak, à travers des témoignages de ses proches, ses entraineurs, ses copains, ses concurrents ou ceux qui ont travaillé avec lui.

21:30 – Clôture du Festival

22:15 – Feu d’artifice

Add Comment