Comment les stations de ski s’adaptent à la fermeture des remontées mécaniques

Le gouvernement a annoncé la fermeture des remontées mécaniques en novembre dernier afin de juguler la progression du Covid-19. Fortement touchées, les stations de ski ont espéré une réouverture pour les vacances de février. La confirmation de cette mesure lors d’un Conseil de défense organisé en janvier fut ainsi accueillie comme une douche froide. Les stations ont dû se réinventer pour survivre. Faisons le point.

Assouplir les conditions d’accueil

Les annulations ont explosé après l’allocution du président de la République. Pourtant, des stations ont fait le pari d’accueillir le public dès les vacances de Noël. Elles ont pris des mesures spéciales pour encourager les clients à venir.

Ceux qui confirment leurs réservations bénéficient d’une réduction importante, allant jusqu’à 30%. Les responsables valident aussi les séjours de trois nuits seulement au lieu d’une semaine. Par ailleurs, ils acceptent les réservations de dernière minute

Toutefois, malgré ces incitations, certains vacanciers qui ont réservé en avance ne veulent plus venir. Les stations ont facilité le remboursement et les personnes qui le souhaitent ont la possibilité de reporter leurs vacances. Les deux parties gardent ainsi une relation de confiance.

Privilégier la pratique des randonnées en raquette

Les randonnées en raquette constituent une autre manière de ressentir les joies d’une activité outdoor. Les randonneurs évoluent sur des sentiers, situés à l’écart des pistes. Ils peuvent dompter les poudreuses, couper à travers les forêts ou partir à l’assaut des sommets.

Les bienfaits de la discipline sur la santé sont nombreux. Les sorties brûlent beaucoup de calories, renforcent les os, réduisent la tension artérielle et améliorent les capacités du cœur. Par ailleurs, la présence d’un guide constitue une occasion d’apprendre à lire les empreintes d’animaux.

Attirer l’attention sur les avantages du ski nordique

Le ski nordique permet une grande communion avec la nature. L’effort soutenu stimule l’oxygénation des cellules, fortifie les muscles et favorise la détente. Les pistes traversent des paysages variés. Plusieurs spots offrent un point de vue imprenable sur des sommets majestueux. Les skieurs évoluent sans promiscuité, ils observent une distance respectable entre eux.

Selon les informations disponibles, les stations proposant de jolies pistes nordiques affichent un taux d’occupation supérieur à 60% pendant le mois de février. C’est le cas du domaine des Saisies et ses 120 km de pistes. Il atteint même 95% pour la station de ski de Bessans en Savoie.

Voyager léger est possible. Des enseignes spécialisées pratiquent la location de ski de rando. Des conseillers guident les skieurs durant le choix d’une paire appropriée.

Étoffer le catalogue des activités

À part le ski de fond et les rando raquettes, les stations exploitent au mieux les autres alternatives au ski alpin. Le fatbike combine les avantages du vélo et de la randonnée. Ses larges pneus lui assurent une excellente stabilité. Les férus de sensations fortes apprécient les plongées sous glace. Contempler les rayons solaires sous l’eau leur apporte un plaisir immense. De leur côté, les domaines situés près d’une rivière proposent une descente en raft ou en canoë. Ils encouragent également les clients à pratiquer l’hydrospeed. Enfin, la luge et les chiens de traîneau séduisent les amateurs de nouvelles expériences.

Innover pour faciliter l’accès aux pistes

L’interdiction des remontées mécaniques complique l’arrivée des enfants qui ne savent pas encore skier sur les pistes. Des stations ont alors déployé des tapis roulants sur certaines zones. Ensuite, les protocoles sanitaires sont respectés durant l’apprentissage.

Toujours appliquer les gestes barrière

Les skieurs respirent l’air pur de la montagne sur les circuits. En revanche, le port du masque est obligatoire dans les autres endroits et sur les parkings. La distanciation sociale, le lavage régulier des mains et l’utilisation des gels hydroalcooliques sont recommandés. Les forces de l’ordre effectuent des patrouilles afin de surveiller l’application de ces règles.

article sponsorisé par notresphere.com

Ajouter un commentaire