publicité

Interview Pyrénéance, les coulisses de l’agence

En complément de notre interview croisé sur les coulisses des agences dans le numéro 43 en cours, nous avons posé quelques questions complémentaires à Pyrénéance. Cette petit agence pyréennenne basé à Bagnères de Bigorre et qui existe depuis presque 25 ans a été repris récemment par Yvan et JB. Ces derniers ont dépoussiéré la programmation avec de nouveaux produits plus que tendance.

Comment une agence se lance-t-elle? Quelles sont les contraintes, les éléments incontournables ? L’ Histoire de Pyrénéance ?

Cela démarre du désir de partager la passion de la montagne à travers toutes les activités qu’elle offre via son terrain de jeu. Une agence a la liberté de concevoir et d’organiser des séjours comme bon lui semble, avec tout le confort du « tout compris » Ensuite, c’est comme n’importe quelle entreprise, mais les contraintes spécifiques sont liées à l’obtention d’une “licence” qui permet d’organiser des séjours tout compris. Et la variable incontournable est l’argent, car il s’agit de souscrire les assurances et garanties financières adéquates. Ensuite, avoir un plan marketing bien ficelé doit pouvoir aider !

En ce qui nous concerne, on a racheté une société qui existe depuis presque 25 ans et qui a été créée par deux accompagnateurs de la vallée de Campan (Hello Guy et Martine !). Ils ont développé des séjours et journées canyon, randonnée, raquettes, et multi-activités dans les Pyrénées. Ils  se sont spécialisés avec les scolaires en proposant des activités pédagogiques. L’agence s’est développée au fil des années, puis est venu le moment de la retraite! Nous avons repris une partie des activités en y apportant notre touche. Nous sommes passionnés de snowboard, Jb de surf et Yvan de VTT, d’où les nouveaux produits! Nous continuons à mettre en avant  les Pyrénées, et avons ajouté la gastronomie et le bien être (yoga, sophrologie).

Comment se crée un voyage ou un séjour ?

Nos expériences personnelles, en pratiquant nos sports nous donnent les idées. La motivation naît de la découverte de nouveaux lieux et activités et nous transposons cela pour nos produits. Ensuite, nous adaptons aux contraintes logistiques et/ou économiques et à la réalité du terrain.  Nous observons également comment évolue la demande sur les séjours historiques de l’agence, ainsi que la façon de pratiquer du public. Nous sommes à l’écoute de toutes les réflexions et suggestions de nos clients ainsi que  des amis. Etant donné que nous opérons de A à Z, il nous est facile de modifier et d’ajuster un séjour. Notre agence est réceptive, et nous n’opérons pas à l’étranger (hormis l’Espagne pour le VTT) pour l’instant, il y a tant de choses à faire ici ! 

Comment trouvez-vous les clients et comment gérez-vous les groupes (niveau, entente…) ?

Il y a une base de clients “historiques” + le bouche à oreille, et le reste se fait principalement par l’intermédiaire d’outils digitaux, des réseaux sociaux… Soit c’est un groupe de pote déjà constitué, soit c’est au guide de faire prendre la mayonnaise…mais ils ont le secret pour ça ! Chacun vit la montagne à sa façon, et être en groupe lisse les comportements: les pressés ralentissent, les autres se secouent et repoussent leurs limites! L’entraide prend tout son sens dans les moments critiques et c’est beau de voir ce que l’on est capable de faire! Partage et tolérance sont les maîtres mots!

Quelle est la logistique avant les séjours et comment vous organisez-vous sur place, au niveau des imprévus notamment ?

Elle est adaptée au cahier des charges de chaque séjour et, ensuite, cela peut laisser de la place à de la flexibilité… Il y a un temps nécessaire à la préparation en ce qui concerne les réservations  du matériel, des hébergements, des guides. Puis la veille, c’est chargement du matériel, dernières vérifications. La connaissance du terrain est un atout pour gérer les plans B, C, D… et nos guides sont expérimentés pour faire face à cela. La présence d’un logisticien est un plus qui facilite les changements de dernière minute.

Comment gérez-vous la crise du COVID ?

Avec du gel…beaucoup de gel, coquin ! Et des masques! Nous réadaptons certains séjours par rapport au nombre de personnes et aux activités qui ne sont plus possibles (ski de piste, balnéo, visites), bien que la difficulté soit plus dans les hébergements. Sur le terrain, en plein air, le problème est moindre, si ce n’est que nous faisons attention lors des repas et du transport.

Comment voyez-vous l’avenir ? Pensez-vous que la demande va évoluer et comment ?

Même si l’avenir à court terme est très très incertain, l’horizon va se dégager…et dans la mesure où nous avons les plus belles montagnes du monde et que l’Outdoor n’a jamais été autant plébiscité , la demande risque d’évoluer très positivement. Cette crise va augmenter la pratique de la montagne et de ses activités : à nous d’accompagner ces changements avec agilité. Les demandes de dernière minute sont maintenant très courantes, ce qui demande beaucoup de réactivité. Les séjours courts (3-4 jours) connaissent un essor nouveau, nos produits sont appréciés, ce qui nous conforte dans nos choix,  et oui, voyons l’avenir avec optimisme, et vivons pleinement le présent!

Ajouter un commentaire