publicité

raid en ski de rando autour de l’Adamello

Il existe en Italie, un petit massif méconnu : le massif de l’Adamello. Il accueille pourtant une des épreuves mondiales de ski-alpinisme par équipe, au même titre que la Pierra Menta en Beaufortain, ou la Patrouille des Glacier en Suisse. Ce massif mérite donc grandement d’y traîner ses spatules en avril, et aller de refuge confortable en refuge sauvage. JOUR 1 DU RAID. Le rendez-vous à 10 h dans la petite station italienne de Passo del Tonale aurait été possible, car nous étions partis de Grenoble vers 3 h du matin. Hélas, notre mini-bus a décrété une panne d’alternateur à Turin, et bien sûr : un dimanche de Pâques. Quelques tours de Turin plus tard (merci à l’assistance qui a assuré) nous rejoignons le départ des remontées mécaniques à 15h45, juste avant la fermeture ! Moralité de l’aventure : mieux vaut prendre une marge horaire quand la route est longue et quand on dépend des remontées mécaniques. Au sommet de la station, nous sommes accueillis par un épais brouillard. « Programme similaire aux deux années précédentes : départ dans l’coton, puis raid sous un ciel bleu canon ! » prédit Rémi, notre guide organisateur. Le panneau d’été mentionne bien « Rifugio Mandron », mais dans ce grand blanc, ce sera une orientation via GPS. Passage d’un petit col, le Paso del Maroccaro, avant de descendre jusqu’au refuge. Heureusement, nous finissons par découvrir des piquets marquant l’accès du refuge : bonne idée du gardien ! Le refuge bourdonne comme une ruche en ce week-end pascal, et la bière coule à flot. C’est encourageant pour la suite : s’il y a du monde, c’est que la météo est avec nous ! JOUR 2 DU RAID. Grand beau et neige fraiche : les sourires se dessinent sur les visages… 

TÉLECHARGEZ LE N° POUR LIRE LA SUITE

LOCALISATION
 
COMPLEMENT WEB
Photos, vidéos, trace GPS, cartes...
Accédez à un contenu complémentaire en entrant le code présent dans le magazine à la fin de l’article :

APERÇU DU COMPLEMENT

TÉLECHARGEZ LE N° POUR ACCÉDER AU COMPLÉMENT