ski rando Atomic

Entretenir son matos de ski de rando : peaux, carres, semelles, DVA…

Assez peu de randonneurs fartent leurs skis régulièrement, certainement parce qu’ils ignorent les gains que procure un fartage. En rando, le fartage est aussi, voire plus important qu’en station, pour la simple raison que vous n’avez droit qu’à une ou deux descentes gagnées au prix de longues heures d’efforts. Si ces descentes sont gâchées par une semelle qui glisse mal ou pire, qui botte, vous ne pourrez généralement pas les refaire à moins de revenir un autre jour avec les skis fartés. Alors si vous avez déjà eu des skis qui collent ou qui glissent mal, prenez le temps de lire ce dossier avant de râler après les conditions. La préparation des skis est un vaste sujet avec de nombreuses techniques très pointues notamment pour la compétition. Cela va du simple fartage à froid (peu efficace) au fartage qui dépend de la température de la neige et qui nécessite des farts spécifiques très chers. Pour le ski de rando, un fartage de base à chaud est largement suffisant. Il ne s’agit pas ici de gagner quelques 10èmes de seconde à la descente, mais d’avoir simplement une bonne glisse et un matériel bien entretenu. Le fartage à froid via un stick liquide ou solide est à éviter car il est assez peu efficace et ne tient pas dans la durée. MATÉRIEL NÉCESSAIRE Un fer à repasser : un vieux fer à repasser suffit largement pour le ski de rando même si un fer à farter permet de mieux contrôler la température. Du fart : de nombreux type de farte sont disponibles et il est assez difficile de s’y retrouver. Pour le ski de rando, un pain de farte solide incolore est suffisant et c’est généralement le moins cher. Ce sont des farts de type hydrocarboné, sans présence de fluor…[téléchargez le numéro pour lire la suite]