publicité

Le cirque d’Oberaletsch

Certains massifs des Alpes m’ont toujours attiré voire même fasciné plus que d’autres, sans y trouver d’explications forcément rationnelles. L’Oberland fait incontestablement partie de ces massifs privilégiés et notamment la couronne de sommets du cirque d’Oberaletsch. L’Oberland, ce n’est pas seulement l’Eiger ou la Jungfrau, mais une quantité incroyable de sommets de plus de 3000 m, au cœur des plus grands glaciers des Alpes. Le glacier d’Oberaletsch est le dernier glacier sur la rive droite du glacier d’Aletsch qui autrefois rejoignait le plus long fleuve de glace d’Europe. Entouré des sommets prestigieux de l’Aletschorn, du Nesthorn, du Schinhorn et du Breithorn, on peut y faire 4 à 6 jours de ski alpinisme absolument unique. Aujourd’hui, il faut donc monter par les remontées mécaniques de la petite station village de Belalp, pour traverser ensuite à flanc de montagne vers le glacier. Après un court passage un peu technique pour franchir et descendre un petit ravin, on traverse facilement jusqu’à la moraine du glacier. Reste à trouver un passage pour descendre cette dernière, qui ne cesse de grandir au fur et à mesure du recul du glacier. Dès les premiers mètres sur le glacier, on sent de suite l’ambiance particulière et un peu sévère qui émane de ces montagnes granitiques immenses, et on imagine la taille du glacier il y a une centaine d’années ! La montée finale à la cabane d’Oberaletsch se mérite car là encore, avec la baisse conséquente du glacier, il faut maintenant laisser les skis au pied de la barre rocheuse et remonter cette dernière à l’aide d’échelles et de câbles métalliques. Bref, une vraie « via ferrata » de 100 m de hauteur environ, mais la récompense est à l’arrivée…

TÉLECHARGEZ LE N° POUR LIRE LA SUITE

LOCALISATION
 
COMPLEMENT WEB
Photos, vidéos, trace GPS, cartes...
Accédez à un contenu complémentaire en entrant le code présent dans le magazine à la fin de l’article :

APERÇU DU COMPLEMENT

TÉLECHARGEZ LE N° POUR ACCÉDER AU COMPLÉMENT