Interview de Bjarte Hollevik fondateur de Moonlight

Bjarte Hollevik, le fondateur de la marque de skis norvégiens Moonlight, répond à nos questions et nous en dit plus sur les coulisses de la marque. Ce petit fabriquant de ski a élu domicile tout au nord de la Norvège au-dessus du cercle arctique polaire. Le design est grandement inspiré de cette situation mais pas que !

Comment as tu eu l’idée de lancer Moonlight ? Que faisais-tu avant ?

L’idée de lancer Moonlight est venue il y a environ 8 ans. A cette époque, je commençais à faire du ski de nuit et j’avais acheté sur internet une lampe frontale bon marché importée. Lors de ma deuxième sortie, je me suis fracassé parce que je n’avais pas vu un gros arbre à cause du manque de lumière. Du coup, j’ai acheté la lampe frontale la plus chère du marché à l’époque. Une lampe de haute qualité, mais adieu les extras pour les prochaines vacances. Je suis allé tester ça après une grosse chute de neige. Quand je suis arrivé dans la forêt, la neige était superbe et l’éclairage était suffisante pour prendre de la vitesse. Hélas, j’ai découvert un peu trop tard que l’objectif de la lampe n’avait pas un champ d’éclairage très large et je me suis pris un gros bouleau que j’ai tapé droit devant.

Chez le médecin, avec une commotion cérébrale solide, j’ai eu l’idée de commencer à développer moi-même des lampes frontales. Peut-être était-ce le coup sur la tête qui m’a donné l’idée ?

Après que mes lampes soient devenues une réalité, j’ai commencé à faire beaucoup plus de randonnées à ski. Parfois, 50 à 70 jours par saison, car les remontées mécaniques sont rares dans le Nord de la Norvège. J’ai vite été agacé par le poids important des skis de randonnée et des fixations (je faisais alors du télémark sur des fixations NTN). Après de nombreuses recherches, nous avons commencé à fabriquer des skis légers. Au bout d’un certain temps et après plusieurs mauvaises usines testée, nous avons finalement trouvé la bonne à Åre, en Suède, qui offrait une bonne qualité, un processus rapide et des ouvriers dévoués à la production de nos skis. Parallèlement au développement des skis, j’ai également commencé à développer des fixations de télémark légères et une fixation combinée télémark-randonnée.

Moonlight est maintenant présent dans de nombreux pays, comment en êtes vous arrivé là ?

Nous avons commencé très tôt nos tests dans les Alpes et, au cours de ces tests, nous sommes entrés en contact avec des magasins de ski. Mais le véritable décollage à l’étranger a eu lieu à l’ISPO en Allemagne, lorsque les visiteurs ont commencé à soulever nos skis légers et ont découvert à quel point ils étaient uniques. Les gens ont commencé à prendre conscience qu’il était possible de faire des skis encore plus léger, même certaines marques sont venues nous rencontrer. Lors de notre première année à l’ISPO, nous avons collaboré avec Cristalp pour la distribution en France. Ils nous ont fait une très bonne impression lors de notre première rencontre et nous espérons continuer à travailler avec eux pendant de nombreuses années.

Les gens ont commencé à prendre conscience qu’il était possible de faire des skis encore plus léger

Au cours de notre deuxième année, nous avons remporté des prix à l’ISPO et au test de Ski Rando Mag. Nos récompenses, ainsi que de bon retours sur nos skis dans d’autres magazines allemands et italiens, ont motivé plusieurs magasins à prendre contact avec nous. Nous vendons maintenant des skis en Norvège, en Finlande, en Suède, en Allemagne, en France, en Italie, en Suisse et en Autriche, ainsi qu’à des clients privés dans le monde entier, y compris aux États-Unis, en Russie et au Japon.

Les bureaux de Moonlight sont situés au bord d’un fjord au-dessus du cercle arctique polaire. Est-ce que cette situation joue un rôle dans la marque ?

Notre localisation géographique joue un rôle dans chaque produit que nous fabriquons. L’obscurité remplace le soleil pendant 2 mois de l’année. La faible lumière à l’horizon est parfaite pour utiliser nos lampes et pour pouvoir skier. Comme il n’y a pas de remontées mécaniques, nous devons gagner chaque virage et un ski léger prend tout son sens ici. Cependant, il doit également être capable de gérer toutes les conditions de neige que l’on peut rencontrer en rando,particulièrement là haut.

Comment développez-vous les skis ?

Les skis Moonlight sont basés sur des shapes qui fonctionne depuis longtemps. Nous suivons et nous étudions les skis que nous aimons sur le marché. Ensuite, nous essayons d’améliorer ces idées avec notre savoir faire.

Par exemple, nous avons développé sur nos skis un concept à triple rayons qui divise les skis en trois zones: avant, milieu et arrière. Ces zones ont des rayons dédiés qui contribuent à conserver le meilleur de ce que nous avons trouvé sur chaque ski que nous aimons. Le modèle Eagle, par exemple, a un rayon plus petit sous le pied pour le rendre plus facile à tourner et c’est le ski le plus maniable que nous avons. L’avant du ski a toujours un rayon plus long que le reste, ce qui lui permet de gérer plus facilement les neige difficiles. Notre nouveau ski « Powder » présente les mêmes caractéristiques que notre ski All Mountain avec un grand rayon à l’avant, plus court sous le pied et plus long à l’arrière.

C’est une solution qui offre un bon comportement dans la croûte et la neige soufflée tout en gardant de bonnes performances en poudreuse. Le ski « Powder » est un rêve devenu réalité pour moi et témoigne de ce que Moonlight peut réaliser sur un gros ski qui reste performant, bien qu’il soit de loin le ski le plus léger au monde.

de loin le ski le plus léger au monde.

Où sont fabriqués les skis ?

Ils sont fabriqués à Åre, en Suède

Comment testez-vous les skis ?

Nous skions de nombreuses heures sur différents terrains pendant la saison pour tester les skis. Nous effectuons également des tests A / B, c’est à dire que nous skions dans la même zone avec plusieurs paires pour bien se rendre compte des différences et voir quel ski convient le mieux. On fait ce genre de tests dès que nous faisons de petits ajustements ou des changements plus importants. Nous sommes toujours à l’affût pour améliorer nos skis.

Comment arrivez vous à obtenir des skis aussi léger, les plus légers du monde même ?

Quand je fais quelque chose, je veux le faire vraiment bien. Au départ, nous avions seulement réussi à fabriquer des skis avec des poids très proches des modèles les plus légers existants sur le marché, ce qui ne me semblait pas assez léger. Après 3 années d’études sur différents matériaux, j’ai commencé à développer mon propre noyau. L’objectif était de faire deux fois moins lourd que les autres noyaux de ski légers. Je n’ai réussi qu’à diminuer le poids de 40%, mais quand vous combinez cela avec du carbone de haute qualité et des colles haut de gamme très puissantes, la magie opère. Le ski « powder » avec ses côtes de 146-120-134 mm pour une longueur de 187 cm ne pèse que 1180 grammes par ski !

Les skis sont chers comparé au marché. Peux tu nous dire deux mots la dessus ?

Le noyau que nous construisons est un noyau sans compromis. Les matériaux à l’intérieur sont tellement plus chers que le bois normal qu’il semble insensé de l’utiliser dans un noyau de ski. Le coût de production de nos skis est bien supérieur à celui des skis normaux, et nous avons du mal à baisser les prix. Et lorsque vous combinez ce noyau très coûteux avec une construction en carbone, le prix de production explose, mais donne de bonnes performances et la durabilité que nous recherchons. Nous faisons tout ce qui était en notre pouvoir pour maintenir le prix le plus bas possible et les experts du secteur disent que nous vendons nos skis pas cher par rapport au coût de production. Notre rêve est que les gens utilisent nos skis et c’est pourquoi nous maintenons les prix le plus bas possible. Je sais que dire ça peut paraître abusé quand on regarde le prix, mais le coût de production est supérieur à la moitié du prix du ski ce qui laisse une faible marge quand on compare aux autres marques. Certains experts disent que nous devrions doubler le prix de vente au minimum, mais nous refusons cette stratégie. Nous voulons que les gens puissent se les payer et pas seulement en rêver.

Le coût de production de nos skis est bien supérieur à celui des skis normaux

Quelles sont les nouveautés pour 2019 et avez-vous des projets pour les prochaines saisons ?

Pour 2019, toute la gamme bénéficie d’une mise à niveau. Les améliorations sont si importantes que nous changeons les noms des skis. Les skis de la gamme Carbon bénéficient tous de nouveaux graphismes et d’un nouveau noyau pesant entre 50 et 70 grammes de moins. Ces petits changements ont un impact important sur les skis et les rendent plus stables, plus performants et même 5% plus souples, créant ainsi un ski encore plus joueur. La rocker est ajusté également sur tous les skis, ce qui crée un meilleur déjaugeage dans la neige molle, tout en permettant de conserver une excellente accroche.La ligne Carbon Race reçoit également un nouveau noyau. La skiabilité augmentera dans les neiges plus difficiles et le ski peut supporter des conditions plus dures que jamais. Cette ligne aura également un léger ajustement sur les rockers et aura un flex un peu plus doux pour rendre le ski encore plus amusant à utiliser.Nous lançons également 3 nouveaux modèles de lampe. Notre dernière lampe de 700 lumens avec chargement par USB sera reconduite, tandis que nos nouvelles lampes seront des frontales à 1200, 1800 et 2800 lumens. Toutes sont dotées d’un système de refroidissement passif, ce qui signifie que l’air circulant autour des lampes maintiendra la lampe suffisamment froide pour produire en permanence la lumière promise. Toutes les lampes seront très légères pour leur rendement en lumen et seront équipées d’un chargement USB.Nos lampes plus puissantes bénéficient également d’une toute nouvelle mise à niveau électronique et donneront désormais 6 000 et 12 000 lumens réels. Moonlight est l’une des rares entreprises à posséder son propre laboratoire de lumière et à vérifier que ses lampes donnent toujours de la lumière réelle, et pas seulement lorsque vous démarrez la lampe comme le font tant d’autres marques.

Ajouter un commentaire