publicité

Bien préparer un raid à ski

Le raid à skis ?! Kezako ? Pour la plupart de nos collègues la notion de « ski de randonnée » est déjà assez floue. Si on vient en plus y accoler le terme de « raid » l’incompréhension est souvent de mise.

Effectivement si on se réfère à la définition première du « raid » donnée dans le dictionnaire, le raid à skis devient vite déconcertant : « Incursion rapide exécutée en territoire inconnu ou ennemi pour recueillir des renseignements, capturer des prisonniers ou du matériel, bombarder un objectif, etc. ».
Incursion rapide : pourquoi pas si on a le pedigree d’un coureur de la Pierra Menta. Territoire inconnu ou ennemi : la montagne comme zone à découvrir, dangereuse en fonction de la stabilité du manteau neigeux, passe encore. Recueillir des renseignements : vérifier la géographie du terrain, sonder les différentes couches de neige déposées durant l’hiver à la recherche de sable saharien, à la limite. Capturer des prisonniers ou du matériel, bombarder un objectif : heu, il faut vraiment prévoir de saucissonner des marmottes Milka après un intense combat de boules de neige ?!

Non non, un raid à skis ce n’est pas cela ! Heureusement ce même dictionnaire nous apporte une seconde définition : parcours sur une longue distance, destiné à montrer l’endurance des concurrents et/ou la résistance du matériel. Mieux !

AU SOMMAIRE :

  • Qui ?
  • Quoi ?
  • Quand ?
  • Où ?
  • Comment ?
  • Quel matos ?
  • Pourquoi ?

TÉLECHARGEZ LE N° POUR LIRE LA SUITE